Artisanat pour tous

index généralcourrielconditions d'utilisationconversions

Trapunto

image
Le trapunto est une forme spéciale de matelassage où certaines parties du motif sont mises en relief avec de la bourre de polyester ou de la ouatine. Le trapunto était utilisé en Angleterre aux 12ème et 13ème siècles pour des gilets d'homme, jupons de femme, layette et courtepointe en toile de lin. L'étoffe était chargée à l'excès de motifs de vases et de paniers.

Ces mêmes motifs firent leur apparition en Amérique du Nord un siècle plus tard où le nom de trapunto signifie autant matelassage de zones délimitées ou matelassage en fil épais (matelassage italien).

Le trapunto est encore utilisé de nos jours pour les dessus de lit, vêtements et tentures murales. Le temps nécessaire à l'exécution du matelassage dépend de la complexité du motif.

Comme pour le matelassage traditionnel, deux couches de tissu sont utilisées et une doublure supplémentaire est habituellement requise.

Pour le tissu du dessus, choisissez ceux qui conviennent habituellement au matelassage traditionnel, des tissus fermes, au tissage serré, assez épais pour ne pas laisser paraître les coutures ou la ouatine. Vous avez donc le choix entre les cotonnades de poids moyen ou léger, la batiste, le crêpe, le lin fin, la laine fine ou les mélanges coton et laine. Les tissus lustrés comme le satin et la soie sont particulièrement remarquables car, une fois matelassés, leurs contours réfléchissent la lumière. Aussi, les tissus clairs montreront mieux les formes matelassées que les tissus foncés; également, les tissus à motifs ou à imprimés seront mis en valeur par le trapunto.

Pour le tissu de fond, utilisez une mousseline fine et unie.

L'effet du relief est obtenue par un remplissage avec du kapok ou de la ouatine, dans des zones préalablement déterminées par une couture.

Vous aurez également besoin d'un tissu de doublure; d'un crochet; une grande épingle ou un batonnet à cocktail pour démêler la bourrer et l'insérer; du fil à coudre assorti au tissu du dessous; un métier à matelasser pour les grands ouvrages ou un tambour à broder pour les plus petits.

Motifs trapunto

image
Le trapunto se prête à une grande variété de motifs : fleurs et feuilles, plumes, paniers, cœurs, fruits, etc. Traditionnellement employé pour rehausser de délicats motifs en les mettant en relief, le trapunto s'adapte bien aux figures plus accentuées et peut être utilisé pour des motifs floraux complexes ainsi que les motifs géométriques.

Le matelassage italien, utilisant un rembourrage de fils épais, peut être intégré à l'ouvrage pour accentuer les contours des motifs trapunto ou créer des zones de lignes pour remplir des formes (par exemple : donner l'illustion de vannerie dans un panier alors que les fleurs qui en sortent sont en trapunto).

Reproduisez le motif sur le tissu du dessus avec un crayon de couture bien taillé ou un marqueur à encre soluble à l'eau. Épinglez ensemble et faufilez les tissus du dessus et du fond, envers contre envers et montez-les sur le métier ou le tambour à broder, si le matelassage doit être exécuté à la main.

Exécution

image
1 2 3
#1 - Si la technique du trapunto doit être combinée à celle du matelassage italien, piquez le motif et faites les parties de ce dernier avant de débuter le trapunto.

Piquez le contour des motifs en utilisant de petits points arrière ou devant, dans un fil de la teinte du tissu du dessus. S'il est exécuté à la machine, choisissez un point de longueur moyenne et tirez les fils sur l'envers.

#2 - Lorsque le motif est complètement piqué, tournez l'ouvrage sur l'envers.

Si la zone à rembourrer est petite, écartez les fils du tissu de fond avec un bâtonnet à cocktail; autrement, pratiquez une petite incision dans le tissu de fond, au centre de chaque zone à rembourrer, en suivant le droit fil autant que possible.

#3 - Insérez-y la bourre, un peu à la fois, en prenant soin de bien la démêler afin d'éviter de petites bosses.

Poussez doucement et uniformément en place.

Replacez les fils du tissu (s'ils ont été écartés) ou fermez la fente en réunissant ses bords non finis à l'aide de petits points de surjet.





Cette page fait partie du site "Artisanat pour tous" © (année en cours). Toute utilisation à des fins commerciales, ainsi que l'archivage du site, en tout ou en partie, sont strictement interdits.

Le texte est subjectif. L'auteur ne se tient pas responsable des accidents qui pourraient subvenir en cas de négligence, des erreurs typographiques (ou de traduction), ou de la disponibilité des pages.
Tous les documents sont publiés ici uniquement pour des raisons éducatives et informatives. Aucune permission n'a été demandée ou accordée pour la diffusion, la traduction ou la modification des documents utilisés.




web
analytics
www.000webhost.com