Artisanat pour tous

index généralcourrielconditions d'utilisationconversions

 
table des matières
suivant

Broderie en rubans
Technique

Un peu d'histoire

La broderie en rubans utilise des rubans de soie passés dans du tissu avec une aiguille, en employant plusieurs des points de broderie connus pour les fils de laine, soie et coton, dans le but de créer un motif. Le travail des rubans sert avant tout à créer des fleurs, feuilles et des fruits en pliant, plissant et tressant des rubans étroits, premièrement attachés à un fond de tulle, puis cousu sur le tissu principal. Les deux méthodes connues de broderie en rubans datent du 17ième siècle et sont originaires de France, même si plusieurs auteurs les associent à l'époque victorienne.
image

À cette époque, les vêtements richement brodés étaient le privilège de la royauté. En voyant la splendeur de la cour de France, les britanniques se sont accaparés la beauté des fleurs délicates et élaborées de la broderie en rubans. Vers 1800, cette broderie était encore réservée à la haute société, pour embellir les vêtements mais elle commençait déjà à se créer une niche dans l'enjoliement des accessoires, des abécédaires et le décor familial.

Elle est ensuite tombée dans l'oubli vers 1920 et peu de gens la travaillaient encore avant 1980 et le regain d'intérêt pour les techniques dites "victoriennes", d'où l'erreur sur son origine.

De nos jours, on utilise cette broderie pour décorer toutes sortes de tissus, des vêtements, des courtepointes, des coussins et oreillers, et on en fait aussi des murales et des tableaux et des couvercles de boîtes à bijoux. La technique est facile d'aprentissage, même un enfant peut s'y mettre, et les résultats sont magnifiques. Naturellement, des matériaux de qualité seront utilisés pour un travail plus aisé. Ainsi, des rubans de soie, bien qu'un peu plus dispendieux, seront beaucoup plus faciles à passer dans le tissu que des rubans de polyester. Ils glissent mieux et ne s'effilocheront pas. De plus, ils seront plus faciles d'entretien une fois le travail terminé.


Fournitures

Commencez avec un tambour à ressort, en plastique de 2 à 7 pouces de diamètre, des aiguilles à tapisserie, ces ciseaux à broderie, des marqueurs solubles à l'eau, des aiguilles à tête ronde, du fil à broder ou de la soie à broder, des rubans pure soie de 2 mm, 4 mm et 7 mm, des perles, boutons et dentelles pour la finition. Un aiguille à appliqués de numéro 12 permettra de coudre des perles rocailles et mignonettres aux trous minuscules.

Les rubans se vendent habituellement à la verge ou en rouleau, et devront être coupés selon vos besoins. Commencez avec 3 verges chacune de 6 à 8 couleurs. 4 mm est la largeur la plus employée. Comme le vert est très pratique dans ce genre de travail, ayez-en de plusieurs teintes différentes.

Le fil de soie à broder est nécessaire dans bien des cas pour créer les boutons de fleurs, ajouter des détails ou fixer un ruban. Il n'est toujours utilisé tel quel mais séparé en un ou deux brins suivant les indications du patron.

Tous les tissus peuvent être employés, en autant que vous puissiez y passer l'aiguille. Si le tissu est d'un tissage trop serré, utilisez le bout d'une aiguille à tricoter en métal pour débuter le point. Une aiguille numéro 13 pour broderie chenille peut aussi être utilisée. Vous pouvez également broder sur des tricot, en évitant l'étirement par l'ajout d'une entretoile sur l'endos.

Si votre projet devient terne après quelques temps, vaporisez de l'eau dessus. Ceci rafraichira les rubans de soie. Un vêtement ainsi brodé peut aussi être lavé à l'eau froide avec un savon doux. Étendre ou laissez séchez à plat. Pour repasser ce vêtement, mettez une serviette de ratine sur la planche à repasser et placez le vêtement, la broderie sur la ratine et pressez autour de la broderie. Si vous devez repasser la broderie, n'appuyez pas trop. Si par la suite les fleurs sont un peu écrasées par le fer, vaporisez-les d'une brume d'eau pour les rafraîchir.


Manipulation

image
Un des aspects les plus importants de cette broderie est la manipulation du ruban de soie. Pour la plupart des points, le ruban doit être gardé à plat, lisse et non étiré. Vous devez utiliser votre pouce et l'aiguille pour manipuler le ruban pendant que vous brodez ou le ruban se tordra ou se pliera sur lui-même, affectant l'apparence de votre motif.

Suivez l'ordre numérique des points selon les indications fournies avec votre patron. Déroulez le ruban pendant chaque point et utilisez l'aiguille pour soulever ou diriger le ruban. Tirer légèrement sur le ruban permettra aux points de s'aligner sur le tissu. L'emplacement exact d'un point sur un diagramme n'est pas critique, mais vous devrez vous assurer que tous les emplacements indiqués par un patron sont couverts par des points de ruban. Vous pouvez ajouter des pétales ou des fleurs si un kit fournit plus de matériel que vous en avez eu besoin. Il n'y a pas d'erreur en broderie, seulement des variations. L'imagination est toujours la bienvenue.

Avant de commercer la broderie, vous devrez presser les rubans à chaleur douce pour enlever les plis. Coupez les rubans à 18 pôuces pour éviter que qu'ils ne s'éffilochent pendant la broderie. Et puisque la soie est un matériau naturel, il est possible qu'il y ait des différences de teintes d'un écheveau (ou rouleau) à l'autre.

image Enfiler des perles
En n'utilisant qu'un brin de soie à broder, insérez l'aiguille dans le tissu. Glissez la perle sur l'aiguille et poussez l'aiguille dans le tissu, juste à côté du point de sortie du fil. Arrêtez le fil après chaque perle.

 

Patrons

On trouve sur le marché une quantité impressionnante de livres, revues et cartes pour les patrons les plus divers. Les livres offrent presque toujours un patron qu'il faudra agrandir ou décalquer alors que les revues offrent généralement un calque ou un patron grandeur nature. Pour obtenir les rubans en même temps que le patron, il faut se tourner vers les kits.


Points de base

Il existe très peu de points qui sont exclusifs à cette broderie et la plupart des points de broderie en fils se prêtent facilement à cette technique, moyennant quelques variantes pour tenir en compte le fait qu'un ruban a un endroit et un envers, qu'il peut être plié à angles divers, etc.


Début d'un point
Une particularité est le début et la fin d'un point ou d'une série de points. Le ruban est passé dans le chas de l'aiguille puis l'aiguille perce le ruban pour le maintenir en place. Également, à la fin du point ou de la série de points, le ruban est percé pour donner un noeud délicat à la fin du ruban.
image


Enfiler et ancrer un ruban
Entrez environ 3 pouces de ruban dans le chas de l'aiguille. Percez le bout du ruban avec la pointe de l'aiguille à environ 1/2 pouce de la fin. Tirez en direction opposée jusqu'à ce qu'il se bloque autour du chas de l'aiguille.
image


Nouer la fin du ruban
Pour créer un noeud plat avant de commencer à broder, roulez le bout du ruban de soie pour positionner la fin du ruban perpendiculairement au chas de l'aiguille. Percez la fin du ruban avec l'aiguille, glissez l'aiguille dans le ruban comme pour faire un petit point. Tirez l'aiguille et le ruban dans la portion ainsi cousue pour faire un noeud à la fin du ruban.
image








Cette page fait partie du site "Artisanat pour tous" © (année en cours). Toute utilisation à des fins commerciales, ainsi que l'archivage du site, en tout ou en partie, sont strictement interdits.

Le texte est subjectif. L'auteur ne se tient pas responsable des accidents qui pourraient subvenir en cas de négligence, des erreurs typographiques (ou de traduction), ou de la disponibilité des pages.
Tous les documents sont publiés ici uniquement pour des raisons éducatives et informatives. Aucune permission n'a été demandée ou accordée pour la diffusion, la traduction ou la modification des documents utilisés.




web
analytics
www.000webhost.com