Artisanat pour tous

index généralcourrielconditions d'utilisationconversions

Broderie, notions de base

Les aiguilles

Choisissez des aiguilles de bonne qualité en acier trempé. Elles ne doivent ni tordre ni casser facilement. La grosseur des aiguilles doit être choisie en rapport avc celle du coton ou de la laine employée et le chas doit être suffisamment grand pour faciliter le passage du fil et éviter son usure.

Les fils à broder

La beauté de la broderie dépend en majeure partie de la qualité du fil utilisé Il doit être régulier, souple et de couleur uniforme.

La plupart des fils à broder modernes sont grand teint et ne perdront pas leur éclat si vous y faire le moindrement attention. Évitez toutefois d'exposer les broderies en plein soleil pour une longue période (rotation des tableaux, fermeture des stores ou des rideaux, etc.). Les grandes marques de fils de coton ont une variété de couleurs remarquable. Ils offrent aussi des fils métallisés, des fils nuancés, des mats et des luisants. Les grosseurs de fils sont assez standardisés, alors vous pouvez mélanger des fils de plusieurs marques sans risque.

Les laines sont habituellement traitées contre les mites et supportent assez bien autant le soleil que les lavages. Par contre, elles auront tendance à s'effilocher si vous en séparez les brins (un inconvénient que vous n,aurez pas avec le coton), et à s'user au moment de la broderie. Les laines fines et résistantes conviendront aux toiles à gros grain mais les laines plus épaisses devront être réservées aux canevas.

Fils et aiguilles

Utilisez les aiguilles à broder no 7 pour deux brins de fil de coton,
no 6 pour 3 brins et no 5 pour 6 brins.

1, 2 ou 3 brins pour les tissus suivants: organdi, mousseline, voile, georgette, toile fine, linon, soie légère

2, 3 ou 4 brins pour: toiles de pesanteur moyenne, rayonne, coton, popeline, soie, etc.

6 brins pour: toile lourde, toile à serviettes, feutre, étoffes d'ameublements.

 

Le dé

image
C'est un petit bouchon évidé, en plastique, os, porcelaine ou métal, qui protège le bout du doigt qui pousse l'aiguille à travers du tissu. Choisissez-en un de la bonne taille et de préférence en métal. Ses trous doivent pouvoir recevoir le chas des grosses aiguilles et le bord ne doit être ni coupant ni saillant, pour ne pas blesser le doigt.


Le tambour

image
Certaines broderies ont tendance à plisser lorsque les points sont rapprochés. Pour obtenir un travail régulier, on peut tendre le tissu sur un tambour, c'est-à-dire 2 cercles de bois ou de métal qui s'emboîtent, serrés par une vis ajustable (ou par simple pression). Le tissu s'assujettit entre les deux cercles de cette façon:
  1. Placer le tissu sur le plus petit des cercles, en centrant le motif à travailler.
  2. Assurez-vous que les fils de trame et de chaîne sont bien droits, que le tissu ne comporte ni faux pli ni froissement.
  3. Placez le deuxième cercle sur le premier, après avoir ouvert la vis plus grand qu'il ne faut.
  4. Serrez la vis pour ajuster le cercle de manière à tendre le tissu.

Il existe également des modèles plus anciens de tambour, qui ne comportent pas de vis. Bien qu'ils soient très pratiques pour les cotons et les lins, ils ont tendance à étirer le tissu lorsqu'on glisse le deuxième cercle sur le premier. Ceux et celles qui utilisent ces cerceaux ne devront pas laisser l'ouvrage en attente trop longtemps.

Comment broder sur cadre

Votre main principale (la droite si vous êtes droitier, la gauche pour les gauchers) sera posée sur le cadre et guidera l'aiguille qui entre, l'autre main sera en-dessous pour attraper l'aiguille et la repiquer.

image
Pour certains points, les deux mains seront nécessaires, soit pour tenir le fil pendant une torsade, soit pour enrouler le fil sur l'aiguille, mais habituellement, les mains ne se déplacent de cette position que pour changer d'aiguillée. Piquer dessous-dessus dans le même mouvement risque d'entrainer un plissement du tissu, surtout pour des points constrictifs comme le point de grébiche. Évitez ces mouvements autant que possible.


Motifs

Tout se brode... ou presque. Reportez votre motif sur le tissu à l'aide d'un calque de couture et cachez les lignes du calque avec les fils, car les marques faites au carbone risquent de ne pas disparaître, même au lavage. Sur les tissus sombres, vous pouvez dessiner les lignes avec une craie de tailleur et faufiler ces lignes avant la pose sur tambour. Ainsi, vous ne perdrez pas vos guides. Il est toujours possible de transférez le motif sur l'endos du tissu, en l'inversant si besoin est, et de faufiler les lignes pour qu'elles paraîssent sur l'endroit sans risque. Le faufil pourra à la rigueur être enlevé avec des ciseaux pointus ou le bout d'une aiguille.

Lecture du patron

Cela peut sembler évident, mais ce ne l'est pas tant que ça. Il existe plusieurs sortes de patrons comme il existe plusieurs sortes de broderies. Chacune a ses exigences et, pour transférer un modèle de broderie d'une catégorie à l'autre, il faut comprendre comment chacune fonctionne.

Grille en couleurs
C'est le modèle qui semble le plus facile à suivre, de prime abord. Il est habituellement réservé aux petits ouvrages ou à ceux qui n'ont que peu de choix de couleurs, car des teintes trop similaires porteraient à confusion. Ces grilles peuvent servir au point de croix, à la broderie sur canevas (unifil, pénélope ou plastique) et aux tissus à trame régulière, c'est-à-dire ceux qui ont, dans un espace carré donné, le même nombre de fils dans un sens comme dans l'autre.

Pour suivre une telle grille, vous n'aurez besoin que des fils d'une teinte approchant celles du patron, une règle assez lourde, pour ne pas perdre votre place et sauter des lignes, et compter le nombre de carrés d'une couleur avant de passer à l'autre. Ces grilles ont l'avantage d'être une copie conforme du travail terminé.

image

Schéma en symboles
Les broderies au point de croix ou au demi-point de croix, qui nécessitent des teintes pastelles ou des tons dégradés, ne peuvent se contenter de grilles colorées, car on s'y perdrait. Des symboles indiquant la couleur de chaque point sont donc nécessaires. La légende est habituellement sur la même feuille, et les chiffres concordent avec la marque de fil. Suivez ligne par ligne, en vous guidant d'une règle.
image

Schéma en codes "point et couleur"
Les broderies à main libre, celles qui n'ont pas besoin de comptage mais qu'on suit par ligne tracée sur le tissu, sont habituellement chiffrées. Les différentes sortes de lignes indiquent le style de point alors que le chiffre réfère à la couleur.
image

Schéma des contours
Quand tous les points demandés sont des points de remplissage, seule la couleur est nécessaire pour savoir comment réaliser un projet. Cette technique permet d'utiliser les points qu'on connaît ou de s'aventurer à essayer d'autres points moins connus. Les lignes sont retracés sur le tissu et le guide ne sert qu'au choix des couleurs.
image

Schéma spécialisé pour broderies Hardanger, Hedebo, etc.
Les broderies utilisant des lignes et des blocs de point, comme la broderie Hardanger nécessite un patron bien spécial qui tient en compte autant les vides, les contours et les remplissages subséquents. Comme ces patrons sont standardisés, il est plus facile de s'y retrouver qu'avec des directives en texte.
image

Schéma spécialisé pour la broderie d'Assise et le Blackwork
Ces broderies mettant l'accent sur les lignes droites, que ce soit en point de croix ou en point Holbein, il faut travailler sur du tissu à trame régulière, il est nécessaire de suivre le dessin sur une grille. Par contre, le peu de couleurs utilisées et la quantité de points très restreinte en fait l'un des patrons les plus aisés à comprendre.
image



Mise en forme

Certaines broderies s'étirent pendant le travail. Pour les redresser, placez une feuille de papier quadrillé sur une planche et déposez la broderie dessus, face contre le papier. Étirez la broderie pour qu'elle s'ajuste avec la grille. Fixez en place avec des épingles à l'épreuve de la rouille. Humectez et laissez sécher.

Encadrement

image
Si vous ne désirez pas investir dans un cadre, vous pouvez tendre la broderie sur un carton fort. Découpez le carton aux dimensions exactes de la broderie. Placez celle-ci en place et repliez les bords vers l'arrière. Tenez les côtés bien en place à l'aide d'épingles à linge en bois. Épinglez l'endos en ayant soin de bien placer les coins.

Faufilez d'un bord à l'autre sur un sens puis dans l'autre, en utilisant du gros fil no 10 (fil à boutons). Dans le cas d'une broderie sur tissu effilochable, faites un mince ourlet et cousez un biais sur les quatre côtés avant de placer sur le carton. Certains préféreront ajouter une épaisseur de mousse avant de fixer sur le faux-cadre. Ceci donne une bombance comme chez les encadreurs professionnels. De 3 à 6 mm suffiront pour ajouter une profondeur, trop de bombance serait ridicule.

Pour encadrer dans un cadre de bois

Fixez la broderie sur le faux cadre avec des punaises d'ameublement, ou en utilisant une agrafeuse à pression (en vente dans les quincailleries). Centrez. Placez une agrafe au centre en haut et en bas, puis à gauche et à droite. Étirez suffisamment pendant que vous placez les autres agrafes, en suivant la ligne de droit fil.

Pour calculer la taille du faux cadre, mesurez la distance interne à l'arrière du cadre de bois et ajoutez l'épaisseur du tissu X 2 dans les 2 sens; car le faux cadre doit pouvoir s'insérer dans le cadre sans trop de jeu. Une fois la broderie installée sur le faux cadre, fixez ce dernier au cadre avec des agrafes mises en diagonale (2 par côté suffisent.).

 

Pour faire son propre cadre de bois

Achetez de la moulure chez un marchand de bois ou à la quincaillerie. Coupez les angles à 45°, collez 2 baguettes ensemble avec de la colle à bois, et les 2 autres séparément. Laissez sécher. Collez les 2 autres coins et laissez sécher. L'utilisation de clous n'est pas nécessaire, mais pour une toile lourde, vous pouvez ajouter des agrafes à l'endos, en diagonale sur les 2 morceaux collés (aux 4 coins évidemment).

Il ne vous reste plus qu'à peindre, teindre ou vernir la moulure selon votre désir AVANT D'Y PLACER LA BRODERIE!!!.





Cette page fait partie du site "Artisanat pour tous" © (année en cours). Toute utilisation à des fins commerciales, ainsi que l'archivage du site, en tout ou en partie, sont strictement interdits.

Le texte est subjectif. L'auteur ne se tient pas responsable des accidents qui pourraient subvenir en cas de négligence, des erreurs typographiques (ou de traduction), ou de la disponibilité des pages.
Tous les documents sont publiés ici uniquement pour des raisons éducatives et informatives. Aucune permission n'a été demandée ou accordée pour la diffusion, la traduction ou la modification des documents utilisés.




web
analytics
www.000webhost.com