Artisanat pour tous

index généralcourrielconditions d'utilisationconversions

Appliqués

C'est une méthode de décoration dans laquelle on applique des pièces de tissu sur un fond en tissu, généralement en composant un motif. On peut utiliser toutes sortes de formes découpées dans différents tissus en les fixant sur un fond.

image
En fait, un appliqué peut être soit très simple ou très compliqué selon votre inspiration, d'un simple ballon aux couleurs vives sur une robe d'enfant ou une composition complexe aux multiples détails.

Les appliqués se travaillent soit à la main ou à la machine et on les combine souvent de broderies décoratives pour rehausser les détails des compositions. Vous pouvez y incorporer des galons, rubans, franges, pompons, fleurs de guipure, etc.

Vous pouvez soit imaginer votre propre composition en découpant des formes, les poser simplement ou les superposer selon le gré de votre imagination, soit reproduire une image ou une photo en en simplifiant les formes et les couleurs.

Choix de tissus

En général, il ne devrait pas y avoir trop de différence entre le poids du tissu de fond et les formes ajoutées. Vous devriez également placer le droit fil des deux tissus dans la même direction, pour éviter une déformation. On utilise très souvent la feutrine pour faire des appliqués, parce qu'elle ne s'effiloche pas et n'a pas de sens, par conséquent les bords ne demandent aucun traitment spécial. Pour éviter que certains tissus, qui s'effilochent facilement, ne se défassent, on place un entoilage qui se fixe avec un fer chaud.

Vous pouvez soit utiliser un point devant ou des points fantaisie pour fixer les pièces d'appliqués.

Pose des morceaux

Dans le cas où vous cousez à la main, et que vous utilisez des tissus qui s'effilochent, vous pouvez utiliser deux techniques de base :

La première consiste à couper le morceau d'appliqué en laissant un excédent de tissu tout autour, en le cousant sur le tissu de fond sur la ligne de contour avec un point boutonnière. Terminez en coupant l'excédent de tissu avec une paire de ciseaux à broderie, aux pointes très effilées et bien tranchantes.

image
L'autre méthode consiste à couper votre morceau d'appliqué en laissant une marge de 6 mm que vous rentrez pour faire un ourlet, repassez et bâtissez.

Dans le cas où la forme est arrondie, vous devez baguer la marge à intervalles réguliers pour pouvoir obtenir cet arrondi (comme sur l'illustration ci-contre). Après avoir cousu le morceau au point de surjet, ôtez le fil de bâti.

Une variante de cette méthode consiste à découper un morceau d'entoilage qui se fixe au fer chaud, exactement de la même forme que l'appliqué et de repasser l'excédent du morceau de tissu par dessus l'entoilage ; le bâti n'est donc pas nécessaire.

Il est également possible de combiner des points cousus à la main et à la machine en faisant une couture à la machine le long de la ligne de contour, en rentrant l'excédent de tissu et en fixant l'appliqué à la main.

Techniques à la machine

Lorsque vous travaillez avec la machine à coudre les bords des appliqués n'ont pas besoin d'être rentrés. On utilise généralement un point zigzag assez fermé pour fixer les pièces au fond ; quoique très souvent un point droit permet de fixer la pièce au préalable. Dans le cas où les tissus risqueraient de s'effilocher facilement, laissez suffisamment d'excédent de tissu, faites la couture et coupez ensuite l'excédent.

Pour les appliqués qui seront utilisés simplement comme pièces décoratives, dans un tableau par exemple, ou dans le cas où vous n'utilisez que de la feutrine, vous pouver choisir des points moins résistants que le zigzag. Tous les points fantaisie disponibles sur votre machine à coudre sont possibles comme lignes décoratives, en dehors de la fixation des pièces. Certaines machines à coudre modernes peuvent aussi créer des motifs brodés entièrement automatiques, qui rehausseront les grandes surfaces d'appliqués ou relieront entre elles plusieurs pièces cousues séparément.

Dans certaines formes d'appliqués, ceci s'applique particulièrement aux compositions collées, il est pratique d'utiliser une bonne colle à tissu pour maintenir les morceaux à leur place avant de les coudre définitivement. Le collage sera particulièrement utilie lorsque vous travaillerez avec des couches superposées en même temps ou lorsque le tissu est difficile à manipuler, comme le plastique ou le cuir.

Composition géométrique

N'importe quel arrangement impliquant une symétrie ou une répétition de motifs devra être dessiné au préalable sur des gabarits. Ceci vous permettra d'équilibrer le motif d'après le centre du modèle, en hauteur et en largeur, et de bien centrer toutes les pièces les unes par rapport aux autres.

Composition libre

On commence par disposer des modèles en papier des formes qu'on veut utiliser sur le tissu de fond, pour trouver l'emplacement exact de chacune d'elle. Ensuite on épingle en place et on dessine autour, soit avec une encre soluble à l'eau, soit en passsant un fil de bâti. On peut aussi procéder à partir d'un modèle dessiné sur un papier transparent. Pour transférer ce modèle, utilisez soit la roulette de tailleur avec un carbone à tissu ou, s'il s'agit d'un tissu de fond très épais, du fil contrastant qu'on passe au point glissé à travers le papier et qu'on retire par la suite.

Si on achète dans le commerce des motifs brodés transférables, on suit le mode d'emploi qui les accompagne.

Quand on épingle les morceaux sur le tissu de fond, on pique les épingles horizontalement sur tout le tissu. Le bâti, par contre, est fait en inclinant les points vers le bas sur toute la largeur du travail.

Types d'appliqués

image
1 2 3 4 5 6


#1 - L'appliqué incrusté = Au lieu de laisser les morceaux se chevaucher sur le fond, on découpe les formes avec beaucoup de soin dans le tissu de fond. Les morceaux sont alors replacés dans ces trous. Les bords sont généralement recouverts d'un point couché exécuté avec du fil, de la laine, du cordon.

#2 - L'appliqué découpé = Il ressemble au précédent mais au lieu d'un point couché, on emploie un point de boutonnière.

#3 - L'appliqué San Blas = Ce nom est dérivé des îles côtières de Panama d'où ce type de travail est originaire. Cette méthode consiste à découper le motif sur des couches superposées de cotonnades aux teintes vives. Les cinq ou six couches de tissu de base sont préalablement bâties tout autour. Le fond est habituellement noir.

#4 - L'appliqué chinois = C'est un travail extrèmement fin et délicat, exécuté sur une toile beige, avec des morceaux de toile aux couleurs vives pour l'appliqué. Il faut un seul brin de lin très fin pour les coutures, et n'emploie pas de broderies. Parfois, on combine un petit effet de découpage avec l'appliqué.

#5 - L'appliqué brodé suisse = Il utilise de la mousseline ou du voile blanc pour les morceaux d'appliqués, sur un fond de soie ou de satin de couleur. Le tissu de l'appliqué est d'abord brodé lui-même au point de chaînette, et les formes en sont alors découpées et piquées sur le fond au point de boutonnière ou d'arête.

#6 - L'appliqué blanc sur blanc = Comme son nom l'indique, celui-ci est exécuté à partir de motifs blancs sur un fond blanc.





Cette page fait partie du site "Artisanat pour tous" © (année en cours). Toute utilisation à des fins commerciales, ainsi que l'archivage du site, en tout ou en partie, sont strictement interdits.

Le texte est subjectif. L'auteur ne se tient pas responsable des accidents qui pourraient subvenir en cas de négligence, des erreurs typographiques (ou de traduction), ou de la disponibilité des pages.
Tous les documents sont publiés ici uniquement pour des raisons éducatives et informatives. Aucune permission n'a été demandée ou accordée pour la diffusion, la traduction ou la modification des documents utilisés.




web
analytics
www.000webhost.com